Aventure au SPA

En furetant sur Internet à la recherche d’un SPA offrant des bains nordiques, je suis tombée sur un endroit qui offre des plages horaire aux naturistes. Hum… j’adore me baigner nue, les sensations sur la peau sont comme décuplées. Donc, c’est décidé, la relaxation sera totale, au diable le maillot. J’espère bien pouvoir aussi me rincer l’œil et profiter de la vue qui s’offrira à moi. Une vue sur des corps libres, détendus et heureux.

À peine arrivée, je me sens transportée ailleurs, le temps semble ralentir, les lieux ressemblent à la représentation que je me fais d’un bain romain. À l’intérieur, une grande pièce, des plafonds hauts, de grandes colonnes, de grands bassins en céramiques et une atmosphère feutrée, humide, où flotte une légère odeur d’herbe, un mélange de romarin, de lavande et d’eucalyptus. À l’extérieur, dans un grand jardin, de petits îlots de relaxation pourvus de grands coussins, de hamacs, de balançoires semblent inviter les visiteurs à la détente et au bien-être.

Pour l’instant, il n’y a pas affluence, je suis seule sur les lieux. Je me plonge avec délice dans le bassin d’eau chaude. Les remous massent doucement mon corps et les petites bulles d’air remontent le long de mes jambes, de mon ventre et passent autour de mes seins avant d’éclater à la surface. Ça chatouille agréablement, la légère vibration de l’eau stimule doucement mon clitoris. Je me sens flotter et très détendue, Hummm une sensation plus qu’agréable!

Je poursuis le rituel en passant rapidement sous la chute d’eau froide et en me choisissant un lieu de détente au grand air. Je prend un grand coussin où je peux m’allonger sur le ventre et profiter de la relaxation. Le soleil, l’air sur la peau, j’avais presque oublié comme c’est bon!

Je suis dans un état entre l’éveil et le sommeil, quand je sens des mains se déposer sur mes pieds, des mains chaudes, enveloppantes qui remontent lentement le long de mes jambes et s’arrêtent sur mes fesses en les écartant légèrement, alors que d’autres mains prennent la relève et remontent le long de mon dos pour masser doucement mes épaules, mon cou et redescendre jusqu’au bas du dos, s’y déposer, alors que les autres redescendent en insistant sur les fesses, l’intérieur des cuisses et frôlant du pouce les grandes lèvres au passage. C’est comme une vague qui monte et descend à un rythme de plus en plus soutenu, pour se terminer par un touché des épaules et des pieds. Le plaisir reste en suspend. Est-ce que j’ai rêvé? Je sais pas, mais je me sens extrêmement bien et vaguement excitée.

Je passe à un autre bain chaud, cette fois je choisis le bain de vapeur, deux personnes y sont déjà. Le brouillard m’empêche de bien les voir, mais je devine leurs ombres sur le banc, ils me font une petite place entre-eux. Je les sens s’approcher, se coller contre moi. Je sens des cuisses d’homme, longues, musclées, se glisser le long des miennes comme une invitation. Une invitation à la caresse que j’accepte avec plaisir en déposant une main sur chaque genoux. Et ici commence une danse où chacun explore l’autre, où tout les points de repères se perdent; quatre mains se promènent partout sur mon corps, l’un caresse délicatement mon sein alors que l’autre remonte la jambe pour s’arrêter quelques instant sur mon sexe et… poursuivre sa route pour caresser, masser l’autre sein, embrasser mon cou. Nos jambes s’entrelacent, j’effleure tantôt un sexe dressé, tantôt une fesse en égarant mes doigts tout près de l’anus. Aidé par la moiteur de nos corps, je prend plaisir à glisser mes seins contre un torse, contre un dos. Je ne les vois pas, mais je sens mes compagnons se caresser mutuellement, leur complicité est palpable. Puis, nous arrêtons… nos corps enlacés, le temps de sentir le moment présent, le plaisir monter, celui de l’attente, celui du désir.

Nous sortons ensemble du bain de vapeur pour se choisir un îlot offrant assez d’intimité pour la suite des choses. Ils entreprennent de terminer leur massage à quatre mains en m’invitant à m’allonger sur le dos (oui, vous l’avez deviné, je n’avais pas rêvé!). Ainsi, en plein soleil, j’ai une belle vue sur leurs corps puissants, imparfaits et sensuels. Deux hommes sur qui les années ont laissé quelques marques, mais qui dans l’ensemble se sont bien conservés et qui surtout sont bien bandés! J’aime regarder un sexe d’homme fièrement dressé, je trouve ça beau, c’est comme un hommage à la vie. L’un des amants se positionne à ma tête et l’autre à mes pieds. Le massage commence par les pieds, pour remonter sur les jambes, les cuisses, pour s’arrêter les pouces sur les lèvres de mon sexe et les doigts entourant le mont de Vénus. L’autre prend la relève en embrassant son partenaire avant de remonter sur mon ventre, mes hanches, en me massant les seins au passage et en terminant par un baiser pour ensuite redescendre, arrêter ses mains sur mon ventre, tout près de mon pubis et effleurer les doigts de son amant au passage. La vague se poursuit ainsi le temps qu’il faut pour que mon corps tout entier soit en effervescence. C’est alors que l’un d’eux, le plus costaud, s’allonge sur le dos et m’invite à m’allonger sur lui. Je sens son pénis durcir contre mes fesses, chercher l’entrée de mon sexe et s’y glisser langoureusement. Miam! Un pur délice de sentir la peau de cet homme contre moi en même temps que son sexe. Nos bassins se meuvent au même rythme, c’est alors que son compagnon s’installe entre mes jambes, me lèche d’une langue experte le clitoris, en ne négligeant pas les bourses de mon compagnon pour ensuite remonter sur les mamelons, frotter son corps contre moi et insérer son sexe dans le miens, par dessus celui de son amant. Ouf! Quelle sensation! Je me sens remplie, le sexe tendu, mais combien heureux d’accueillir ces deux amants en même temps. Nos souffles et nos mouvements s’harmonisent, leurs sexes poussent à l’unissons au plus profond de moi. Mon sexe s’ouvre et se ferme sur leurs va et vient. À l’écoute l’un de l’autre, nous sentons le plaisir monter, monter et encore monter, pour ensuite exploser tel une vague déferlante, en délicieux spasmes qui animent le corps tout entier, du bout des orteils à la racine des cheveux. Le sexe et le corps repus, nous restons ainsi, enlacés les uns contre les autres à profiter de cette belle journée qui s’est offerte à nous.

Rencontres par affinité