Je vis seule dans une grande maison à la campagne…
Cette belle tranquillité….pas de voisin aux alentours.
Juste entendre les oiseaux chanter en me réveillant tous les matins….Quel bonheur!

Mais,un jour soir…en me couchant,j’entends un bruit étrange…je me lève donc pour aller voir…Je regarde dans toutes les pièces et je vérifie par la même occasion si les portes sont bien toutes verrouillés…impeccable,tout est bien fermé.Dis-je à voix haute.
Je me remet au lit vêtue uniquement d’une petite culotte…par ce chaleur étouffante.
Et je m’endors assez vite après une grosse journée de boulot. 
Je me réveille attachée et bâillonnée…J’étais tellement épuisée en me rendant compte un peu tard de ce qui m’arrivais.
Je m’aperçois que j’avais les poignets et chevilles liés par de cordes…Encore un peu endormie…je ne bougeais pas,j’attends là avec cette peur au ventre…De ce que j’allais subir.
En me demandant qui me fait cela.

J’entends la porte s’ouvrir en dévoilant un homme habillé tout en noir cagoulé et avec un grand couteau…était-ce pour me tuer ou me détacher…
Qui s’approcha de moi tout en m’observant sans mot dire.
Je gémis en me débattant sous ces cordes et qui ma faisait mal au moindre mouvement.
Seul son rire me répond.
Il prenait son pied de me voir ainsi…à sa merci.Enfin,j’imagine.
Je me calme tout en continuant de gémir….
Sous ses yeux qui brillent d’excitation.

– » Alors ma petite salope de garce,tu es enfin à moi…et je vais pouvoir faire de toi ce que je veux et ce depuis longtemps… »
Je ne faisais que d’écouter,je n’avais pas le choix avec ce foutu bâillon…J’avais envie de hurler,de lui poser des questions…qui était-il,que me voulait-il et pourquoi???
– » Je vais ôter le bâillon,surtout ne crie pas et puis il n’y a personne dans cette campagne au milieu de nulle part qui pourrait d’entendre ».
Ca,je le savais! Je fais signe que oui et il ôte le bâillon…
– » Qui êtes-vous et que voulez-vous? ».
– » Tu me connais peut-être mais moi oui… » Apparemment,il aimait jouer…
– » Je vous donne de l’argent si vous voulez mais laisser moi tranquille svp ».
– » Mais c’est toi que je veux ». En éclatant de rire.
– » Pour le moment,on va rester ensemble chez toi et je ferais ce que je veux de toi ».

Il commenca à me caresser avec le couteau partout sur le corps en appuyant fortement…et je gémis de douleur.Toujours avec le couteau,il déchira ma culotte d’un coup sec…et il découvrit ma belle petite chatte toute lisse.Qu’il caressa avec le couteau doucement mais je tremble de peur ce qui le fait sourire.
Il me détacha les chevilles pour ensuite les rattacher en ayant bien les jambes pliées et bien écartées au maximum…et j’ai ainsi ma chatte et mon anus bien exposés sous ses yeux de sadique.
Il se mit face à moi tout en m’observant sans un mot…voir ma réaction,mes yeux qui paniquent et lui tout excité…de cette belle vue et de la situation que je me trouve.
– » Svp arrêtez et partez,je ne dirais rien et de toute façon,je ne vous connais ».
– » Ferme-là ». Mais je continue en insistant et de le supplier d’arrêter.

Il détacha sa grosse ceinture,je le regarde avec des grands yeux.Il sentait la peur en moi…et je voyais qu’il aimait cela.
Et il me fouetta sur les fesses et chatte d’abord doucement et ensuite de plus en plus fort.
– » Tu vas la fermer salle garce ».
Je voyais sa haine dans ses yeux…mais pourquoi me suis-je dit dans ma tête…pourquoi me faisait-il subir cela…
Je me tais enfin et il arrêta les coups mais j’en ai reçu une fameuse dose…mes fesses et ma chatte me brûlaient…Elles devaient être bien rouges mais je ne voyais que dalle dans ma position.
Et depuis j’osais plus rien dire.

Il s’en va pour aller je ne sais où….Après un court moment,il revient auprès de moi.
Je l’observe en voyant pas très bien ce qu’il avait en main.Car j’étais sous le choc de cette situation et de cette douleur inconnue pour moi.J’étais dans le brouillard total.
Je me sentais très humiliée,punie comme une petite fille qui avait commis une bêtise.

Ce qu’il aimait le plus,c’est qu’il puisse voir dans mes yeux de ce que j’allais subir sans savoir par qui.
J’ai observé depuis le début qu’il bandait comme un fou,cette bosse sous son pantalon.
D’ailleurs,il sort son sexe en m’ordonnant de le sucer.J’obéis.
– » Je suis sûr que tu suces mieux que ça.Allez montre-moi ça cochonne ».
Je n’avais pas envie de le sucer mais je finis par lui obéir…par peur.
Et je m’applique bien…je lui montre mes talents de suceuse.
– » Ha c’est mieux et je vois qu’on es une bonne suceuse de bite ». Dit-il cela vulgairement.
Il se retira avant d’éjaculer sur mon visage et mes seins…Je me sentais sale avec le sperme de ce pervers.
Ensuite,il pissa dans un verre et trempa un os dedans…là,j’avais repris mes esprits et le mit dans ma bouche avec un petit ruban adhésif pour que je ne puisse le recracher…J’avais ce mauvais goût amer qui me donna le haut le coeur.

Me laissant ainsi…dans cette humiliation…
Il quitta ma chambre et descendit en bas…et cela à duré une bonne heure…et je le vois à nouveau dans ma chambre avec une gamelle d’eau.
J’avais compris qu’il avait mangé sans aucune gêne de sa part mais comment peut-on manger dans des moments pareil.En me laissant ainsi,sale,humilié et sans défense…Coincée dans mon lit par des cordes serrées.

– » Je vais te détacher mais n’essaye rien.Que tu pourrais le regretter toute ta vie ».
Je lui fait signe que oui.
– » Bien et je l’espère pour toi ».
Il me détacha pour ensuite me rattacher les chevilles et poignets par des menottes.
Je me met à quatre pattes sous son ordre sans mot dire…et déposa un collier en y attachant une laisse et qu’il attacha au pied du lit en m’ordonnant de boire comme une chienne…sous ses yeux en voyant ma gêne.

– » Bon,on va parler sérieusement et tu vas savoir qui je suis ».
Je le regarde sans mot dire comme une pauvre malheureuse.
Après avoir ôté sa cagoule,je tombe des nues en le voyant.
Je le reconnaissait…vaguement mais je ne savais plus dans quelle circonstance.Dans ma position de chienne,mes jambes tremblèrent au point de m’écrouler mais je tiens bon.Mais vu son regard et le miens.Il a vu que j’étais mal.
Car là maintenant,je m’en souviens parfaitement qui il était.Aucun son ne sortait sous le choc de cette découverte.

Je n’avais pas été sympa avec lui.Me voilà à des années en arrière.Comme si j’y étais.Cela s’est passé,il y a 8 ans d’ici.On était au même collège…il était 4ans mon ainé.
Mais il ne l’a pas oublié et m’a retrouvé.
Mais qu’es-ce qu’il a changé,il s’est embellit.Quand je l’ai vu pour la première fous.Il était moche,boutonneux avec une grosse paire de lunette et tout gringalet à faire peur et j’ai oser me moquer de lui ouvertement devant mes amies et les autres collégiens qui étaient là…près de nous.
Quand il a voulu m’adresser la parole.
Et j’ai continuer à m’en moquer…et ce pendant 2 ans.
Je vois qu’il a prit de l’assurance en plus de son physique.Ce n’était palus ce mec timide et affreux.

-« Alors,tu te rappels de moi sale garce? tu étais la plus jolie fille mais il n’y avait pas que cela qui m’attirait chez toi.Je te croyais différente des autres mais je me suis complètement trompé ».- » Tu croyais que j’allais sortir avec un mec hideux? qui se ressemble,s’assemble mon cher Steve ».
C’était sortit tout seul cette phrase mais pour moi une femme à le droit de vouloir un beau mec si elle est jolie…
– » Tu sais je ne suis pas celle qui se tape n’importe quoi.Je mérite mieux comme vous mes mecs qui veulent que des belles nana ».
– » Tu as raison mais ça ne coûte rien d’essayer mais il fallait être plus délicate ».
– » Et vous les hommes,vous l’êtes peut-être? non.
Alors pourquoi je devrais l’être ».
Il ne dit plus un mot sur ça et me gifla en me disant:
– » Et tu ne me tutoies pas garce et appel Maître. Compris! »
– » Oui Maître ». En voyant son regard rouge de colère.

Il est devenu un très bel homme aux cheveux frisé naturellement,bien coupé,bronzé et sans lunette.Il devait porté des lentilles de vue et de couleur.il avait les yeux bleu océan. Car dans mes souvenirs,il les avait brun.
Il avait beaucoup de classe à ce que je vois maintenant…Comme les gens peuvent changer après des années…On voyait même qu’il en devenait obsédé par son physique…Un peu trop même…Vraiment l’opposé de ce qu’il était,il y a 8ans.
Avant,il était d’une blancheur,des cheveux longs et mal coiffé.Cela se voyait qu’il ne les entretenaient et pas que cela d’ailleurs.
Toujours mal fringue aussi.

J’essayais de me défendre mais le mal était fait et je ne pouvais plus faire marche arrière.- » Ecouter Maître( je jouais son jeu pour le calmer un peu) j’étais jeune et idiote,je n’ai pas fais cela méchamment et puis vous savez quand on es jeune, on assez bête parfois.
Puis j’ai changé et je ne suis plus la même qu’autre fois ».
– » Ha oui et tu crois que c’est une bonne excuse? tu m’as fait mal et j’en ai souffert pendant de nombreuse années.Ca,je ne l’oublierais jamais et je vais me venger et tu ne mérites que cela sale chienne ».
Il était très énerve et aucun moyen de le calmer.Il me fusilla d’un regard noir.Comme il avait fortement changé.Il est devenu méchant,arrogant…lui,qui était si gentil avant.
Voilà ce qui arrive,après avoir subit que de souffrances et cela peut changer une personne.Tout ça parce que j’ai été méchante et ce gratuitement…avec lui,un innocent qui n’avait rien fait.
Je vais récolte ce que j’ai semer….
– » Assez discuter et puis ça ne servira à rien.Tu vas être ma soumise et crois-moi bien tu vas souffrir moralement et physiquement ». En plus de cela,il est devenu un dominant,un Maître.

Me voilà soumise à cet homme que j’avais connu jadis.

– » Bon,je suis fatigué ». Et m’emmena dans la cave,nue en m’attachant avec des chaînes et sans couverture.Il ferma la porte en me souhaitant une très belle nuit.Comment dormir attachée ainsi sur un sol froid et dure.
Me voilà dans le voir total et d’attendre sa vengeance.

Il se mit à l’aise et se coucha dans le lit douillet et confortable de la fille qui l’a fait tant souffrir.

Rencontres par affinité