La symphonie du Plaisir

Nuit Libertine » Histoires libertines » Histoire BDSM » La symphonie du Plaisir

Une rencontre « spéciale » est programmée depuis un moment pour le 15 novembre.
Je ne pensais pas pouvoir revoir mon Maître avant cette date, mais Il en avait décidé autrement. « As-tu envie d’une séance? » Bien sur, que j’en ai envie et même plus que ça.
Je reçois les quelques directives pour cette rencontre qui me semble ressembler très fort à la dernière…. même endroit, même accessoires à prendre sans rien oublier, même position d’attente… et puis, abstinence totale de caresses ou autres relations à partir de midi.
Abstinence difficile le soir quand Il prend un malin plaisir à répondre à certaines de mes questions concernant cette fameuse rencontre du 15 et quand Il me parle de Ses autres objectifs pour le futur.

Une heure devant moi ce matin pour me préparer, le temps s’affole, et moi aussi…..Un rapide inventaire de ce que je dois emporter et je prends la route.
Je reçois un sms, Son désir d’apporter une petite variante à la dernière rencontre….. « Tu m’attendras nue, à genou devant la porte entrouverte, les yeux bandés et les mains croisées derrière la tête, je veux une chatte sèche en attente…. »
Est-ce mieux ou pas?….. mais pas la peine de me poser cette question, je suis en retard et puis c’est un ordre, et les ordres sont à suivre….
Arrivée dans la chambre plutôt détendue, je sors le nécessaire de « torture » de mon sac et le dispose sur le lit. J’ôte mes vêtements, je prends le foulard et machinalement je passe ma main entre mes cuisses. Zut, c’est loin d’être sec…. un petit tour à la salle de bain pour arranger ça…..
Et à partir de là, le stress s’installe. Malgré tout, j’entrouvre la porte, je m’agenouille et je pose le foulard sur mes yeux.., je croise mes mains derrière la tête et très vite je reconnais Ses pas. Il fait une chaleur étouffante dans cette chambre, mon coeur s’accélère, j’essaie de respirer doucement. Mais je tremble, j’ai chaud, et je sens à nouveau la moiteur entre mes cuisses…. Il entre, me dit bonjour, referme la porte, le clic de la lampe qu’Il allume, je lui réponds, presqu’un chuchotement…..
Je m’attendais à un baiser, à ce qu’Il pose Ses mains sur moi, quand je sens les coups de la cravache, ils sont légers, mais Il me laisse entrevoir une partie de Son programme….. Il tire sur mes tétons, les premières douleurs sont toujours surprenantes et difficiles à maîtriser… la raison qui souffle STOP et le corps qui déjà en redemande.
Il pose sa main entre mes cuisses

« c’est mouillé là, c’est normal? » ….
« je ne sais pas, pourtant je n’ai rien fait…. »
« tu n’as rien fait?… »
« non, rien fait… »

Et l’alternance de Ses caresses, de Ses claques et des coups de cravache sur mes seins commencent, j’ai l’impression que je ne pourrai pas subir ce traitement longtemps…
« interdiction de jouir, sinon tu recevras un coup de cravache sur les fesses ».
Mes mains glissent derrière ma nuque, les bras me font mal et retombent, un ordre sec me fait remettre en position.
Après plusieurs minutes…. et quelques orgasmes, Il s’éloigne un peu, puis Il revient, retire les boules de geisha de ma chatte, les présente devant mes lèvres et je m’apprête à les lécher mais Il me les enfonce dans la bouche…..
Me voilà, aveuglée et baillonnée, impossible d’ouvrir la bouche ni de parler, ce n’est pas confortable et ce n’est rien à côté de ce qui m’attend….

Mes mains sont toujours croisées derrière la tête, Il me prend le poignet droit et je sens qu’Il glisse autour…… la corde… Le noeud serré, tiré, un instant de panique que je ne veux pas laisser transparaître, quelque chose se passe en moi…. je ferme les yeux sous le bandeau, ma respiration est difficile et les boules dans ma bouche ne me permettent pas de reprendre un peu d’air… Je sens Son plaisir de faire glisser la corde dans mon dos, entourer mon bras et mon poignet gauche, pas un mot, juste ma respiration et la Sienne, chaque noeud, chaque tension du fil me procurent une sensation étrange, mes mains sont moites…. Il enroule la corde autour de chaque cheville, je me retrouve prisonnière, à Sa merci, je sais très bien que les prochaines minutes vont être intenses….
Je ne sais plus bouger, je ne sais plus voir, plus parler, j’ai même l’impression de ne plus pouvoir respirer, la position est loin d’être confortable mais je trouve ce moment délicieux…. je suis là…. je sens mon coeur battre la chamade et je suis prête à recevoir Ses caresses.
Au bout d’un moment, Il retire les boules de ma bouche, je reprends une bouffée d’air pendant qu’Il me bascule en avant sur le lit, mes pieds se soulèvent et ne touchent plus terre…. Puis Il guide ma bouche vers Son sexe, impossible de bouger, le poids de mon corps sur Son ventre, Il me parle mais j’entends à peine ce qu’Il me dit.

Puis Il se lève et se met derrière moi.
 » on a dit 2O coups de cravache pour avoir joui tout à l’heure sans mon autorisation??? »
 » Je n’ai pas entendu ça, qui a parlé de ça? »
 » Moi »
De nouveau je m’affole….. C’est quoi cette invention?? 2O coups de cravache? Mais je n’ai pas joui 2O fois??? Les coups tombent, espacés, mais il n’y en aura que….. 5….
Les liens me serrent, la chaleur est de plus en plus insupportable, mes mains s’enkylosent et rapidement Il me délivre mais me laisse le bandeau encore un moment.

Ses caresses reprennent inlassablement, je sens Ses doigts torturer mon clitoris, se glisser en moi, partout…. tirer sur mes tétons, mais combien de mains a-t-Il????
Je plonge dans des orgasmes infinis, Il se rend compte que j’ai la respiration difficile, j’espère un moment de calme mais Il vient plaquer sa bouche sur la mienne et je tente de récupérer un peu sous Ses baisers.
Il ôte le bandeau et enfin je peux croiser Son regard.
Je Lui demande d’arrêter mais Il continue, Il ne m’entend pas???? Si Il m’entend, je sais qu’Il m’entend, mais Il sait aussi que je peux en supporter davantage, et Il reprend…. encore et encore, me laissant juste quelques secondes de répit et recommence. Il joue à contrôler mon plaisir, c’est affreux, c’est indécent, mais c’est incroyablement bon.

« Je ne veux plus rien entendre, même pas un gémissement ni une respiration bruyante, plus un seul mouvement….. et…. défense de me mordre…. »
Comment sait-Il que j’étais prête à mordre pour me contrôler?…. l’espace d’un instant, je porte ma main à la bouche…. Il me pousse tellement loin que lorsqu’Il me permet de jouir c’est d’une intensité étonnante. Et ça nous fait rire!!!!
Il alterne Ses caresses et mon corps alterne ses réactions. Des spasmes incontrôlables, des tremblements qui n’en finissent pas…. mais que faire pour qu’Il s’arrête. Je compte jusque 2O plusieurs fois, comme lors de notre dernière rencontre, je compte trop vite, j’oublie des chiffres…. et je dois compter plus loin encore. Il arrête Ses caresses pour les reprendre ailleurs, autrement….. « mais j’ai compté…..stop… »
Le plaisir et la jouissance sont toujours là, mais mes réactions se font plus faibles, je sens que je m’enfonce et que je m’envole en même temps, je sens un flot couler entre mes cuisses et puis à bout de souffle et de force je reste immobile… une plénitude totale

Le voyage s’achève… mais je continue à planer et je plane encore
J’aime tout dans notre histoire… même le moment ou on se quitte, Son rire sadique, Ses petits commentaires ironiques nous font rire jusqu’à la dernière minute.
Je reste seule dans la chambre, le temps de réaliser ce que je viens de vivre. Je remets de l’ordre, prends une douche et en refermant la porte, la femme d’ouvrage dans le corridor me demande…
« la chambre est vide? »
« oui oui, je suis la dernière à partir »….. je souris en disant cela, comme si je venais de quitter une dizaine de personnes…..
De nouveau ce calme et ce bien-être m’envahissent, je voudrais m’isoler et ne plus penser qu’à ces moments partagés avec Lui.
Des souvenirs, et des marques…. la peau rougie par Ses claques, la cravache et la corde…et à ma main droite la marque de……. mes dents

Rencontres par affinité