Ne t’éloigne pas trop

La jeune fille enfila une veste avant de claquer la porte derrière elle.
– » Ne t’éloigne pas trop ma chérie ». Lui rappela sa mère.
– » Oui Man ». Répondit-elle.
C’est une jeune fille de 18ans,étudiante vivant seule avec sa mère et elles venaient d’aménager depuis peu dans une grande ville inconnu suite au divorce de sa mère.

Elle se promena tranquillement en faisant son petit jogging du soir…avec un casque de musique sur ses oreilles en écoutant du Marilyn Manson. Elle en était fan.
Après un long moment,elle revenait à la réalité et apparemment…elle s’était un trop éloignée ne savant exactement où elle se situait et égarée par la même occasion.
Son premier geste fut sortir son gsm de sa poche et regarda l’heure. Cela faisait au moins 1h30 qu’elle courait.
– » Zut,ma mère doit être inquiète ». Pensa t-elle. Elle composa vite le numéro de sa mère pour la rassurer que tout allait bien et qu’elle était sur le chemin du retour. Elle avait menti en lui faisant croire qu’elle avait croisé une fille de l’université.
Sa mère étant rassurée,elle raccrocha la communication.

Elle se sentait totalement perdue et il n’y avait personne pour demander de l’aide. Toutes ses rues qui se ressemblaient et puis la nuit commençait à tomber. Elle restait plantée là ne savant quelle direction prendre et elle commençait à tremblée de froid par cette soirée d’automne.

Soudain,une voiture s’est arrêté auprès d’elle. Un peu paniquée,elle se recula un peu en arrière.
– » Vous avez l’air un peu perdue Mademoiselle? puis-je vous aider? ». Demanda l’homme.
C’est un bel homme d’une trentaine d’année en costume cravatte.
– » Oui Monsieur,cela peu paraître bête mais je me suis perdue.Je viens d’amménager c’est pour cela ». Répondit-elle toute gêne de la situation.
– » Ho cela arrive quand on es dans une grande ville inconnue. Dites-moi le nom de la rue et je vous y emmène ».
– » Merci mais expliquez-moi simplement le chemin et je me débrouillerais ». En lui citant le nom de sa rue.
– » Houla mais vous êtes trop loin et à pieds vous risqueriez à nouveau de vous perdre ».
– » Ha bon,à ce point là? ».
– » Bon écoutez!soit vous y aller à pieds en risquant de vous perdre ou amors je vous y conduit? ».
– » Bon,c’est d’accord sinon ma mère va être inquiète si je traine encore ».
Elle monta dans la voiture et il démarra.

– » Vous venez d’amménager alors? ».
– » Oui cela fait une semaine ».
– » Etudiante? ».
– » Oui j’ai 18ans et je commence ma première année à l’université ».
– » C’est bien ça et je vous souhaite de réussir ».
– » Merci,c’est gentil ».
«  » Mh elle est majeur parfait » » pensa t-il.

– » Tu dois avoir soif,si tu veux une bouteille d’eau.Elle est à l’arrière de la voiture ». Proposa l’homme.
– » Je veux bien merci ».
Quelques minutes après,elle commençait à se sentir bizarre et fatigue.
– » Ca va Mademoiselle? » Dit-il avec un sourire.
– » Je me sens pas bien mais qu’avez-vous mis… ».
– » Ne t’inquiète pas,tu vas dormir un peu ».
– » Mais pourquoi et que vouslez-vous ». Toute paniquée et elle commençait à somnoler et s’endormit assez vite.
– » Dors bien ma toute belle ». Dit-il à voix haute.

Le voilà arrivé dans sa belle demeure…c’est une belle grande maison situé à la campagne…et pas de voisin aux alentours et ainsi personne ne pouvait entendre ou voir ce qui se passait chez lui.
Il coucha la jeune fille sur le lit et la déshabilla compètement. Il déposa un collier autour de son cou ensuite il ferma le cadena avec une clé, il fixa la chaîne qui est accroché au mur au collier. Il admirait son joli corps bien formé,ese beaux petites seins fermes, son joli petite cul bien rebondit et sa belle petite chatte toute lisse.
Il va bien se régaler!
La laissant ainsinue et entravée.Il quitta la chambre en fermant la porte derrière lui.

Le jour se lève et elle se réveilla tout doucement.
A peine les yeux ouverts,elle s’est aperçu qu’elle était nue et entravée. Elle était toute paniquée de cette situation. Elle regarda la chambre. C’était une petite pièce tout blanche sans fenêtre,il n’y avait pas grand chose mise à part le lit,un seau et un lavabo. Et d’ailleurs elle avait un besoin urgent,elle prit le seau qui était posé à côté du lit. Il l’avait mit exprès pour qu’elle puisse faire ses besoins. La chaîne était assez longue pour qu’ele puisse avoir accès au lavabo.
Elle se sortit du lit,se mit accroupie au dessus du seau et pissa. Après ce soulagement,elle chercha de quoi s’essuyer mais il n’ y avait rien.

L’homme l’observa et oui,il y avait une petite caméra bien caché et il pouvait tout voir et cela l’amusait d’épier les belles jeunes femmes dans l’embarras.
«  » Que vas-tu faire ma belle? » ».
Elle secoua sa petite chatte au dessus du seau ensuite l’essuya avec sa main qu’elle lécha avec un petit dégou. Ce qui fit rire l’homme.
«  » Ha la petite cochonne » »

La porte s’ouvrit et l’homme entra avec un déjeuner.
– » Tu doit être affamée ma belle cochonne ». Dit-il en déposant les deux gamelles par terre.
Elle fixa les gamelles d’un air étonnée.
– » Laissez-moi partir svp ».
– » Allez vient manger ma toute belle ».
– » Mais que voulez-vous? ». Insista t-elle avec toutes ses questions qui énerva l’homme. Il la gifla fortement.
– » Ferme-là et déjeune salope ».
Elle se leva et prit une gamelle.
– » Non pas ainsi,tu vas manger à quatre pattes comme une bonne petite chienne ».
Elle le fixa toujours avec cet air étonnée mais elle obéit par peur et par faim aussi.
Elle se mit rouge de honte à quatre pattes et mangea. Devant cet homme et ensuite elle buva son lait dans l’autre gamelle.
– » Bien,maintenant,nous allons parler sérieusement ».
Elle fixa sans mot dire.
– » Donc voilà!tu sera ma prisonnière pendant un très long moment et je vais bien te dresser. Tu vas devenir une bonne soumise très obéissante et je vais également t’apprendre tout sur le sexe. Tu vas devenir une bonne salope ».
Ensuite le silence fut et il la fixa d’un air sévère.
– » Et si je ne veux pas? ».
– » Si tu ne veux pas? et bien tu verras ce qu’il t’attends dans ce cas là? Tu veux risquer cela? ».
– » Non ».
– » Non Maître. Compris! ».
– » Oui Maître ».

Rencontres par affinité